https://chicnzic.fr/wp-content/uploads/2014/05/09.psyk_-1050x700.jpg

PSYK POUR LA PREMIERE FOIS EN LONG FORMAT

Attention prodige. Psyk alias Manuel Anós est un énergumène au parcours impressionnant. Après des débuts très remarqués chez Minus et Drumcode, il officia au sein de CLR le temps d’un EP avant de débarquer chez Mote Evolver Records. En parallèle il créa son propre label. Nommé Non Series il accueille les formidables Chevel, Henning Baer ou encore l’italien Raffaele Attanasio. Aujourd’hui il est de retour chez Mote Evolver pour préparer la sortie de son premier album: Time is Foundation.

L’album démarre en trombe avec Automatic. Pas d’introduction, nous entrons directement dans le vif du sujet avec une techno sobre, efficace et détonnante. Les kicks et les snares laisse ensuite la place au synthé galopant de Myriad. Un air de 8-bit plane derrière cette track qui ne fait qu’entamer le délire minimal-techno de Psyk. Dans le même ton, et après quelques ajustements nous plongeons profondément dans Riot troisième track de l’album. Avadon change catégoriquement de registre. Au revoir synthé et bonjour dark et boucles frénétiques.

Five ouvre la deuxième partie de Time is Foudation. Le synthé minimaliste laisse place à une dimension bien plus stratosphérique. Le calme avant la tempête car Psyk nous sort de la torpeur dans laquelle il nous avait plongé grâce à Silhouette. Le BPM s’accélère et la techno se veut alors bien plus violente. Le dancefloor va en prendre un coup car Shift vient décaper les derniers restes sonores des tracks précédentes. Nous sommes surement arrivé au paroxysme de l’album car Nine descend dans une antre mentale jusqu’alors inexploré. Le glas sonne avec Parade.

Rave on.


Tracklist


A1 – Automatic
A2 – Myriad
B1 – Riot
B2 – Avadon
C1 – Five
C2 – Silhouette
D1 – Shift
D2 – Parade




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre