Ansome-2-755×490

DÉCOUVREZ « STOWAWAY » LE PREMIER LP D’ANSOME

Avec la récente vague industrielle 2.0, il est aujourd’hui impossible d’avoir raté le phénomène Ansome. Installé à Londres, il devient peu à peu le fer de lance de cette techno abrasive et mécanique, que prônent des labels comme Perc Trax ou MORD (sur lesquels il a sorti des Eps taillés pour les clubs).

Ansome-Studio-Tour-1200x630

credit – FACT Magazine

Il trace son chemin à coup de kicks gras et de lignes de basses distordues, tout en suivant en parallèle ses études en traitement du son. Si son premier Ep sorti sur Files records flirtait déjà avec la techno industrielle lourde qu’on lui connaît aujourd’hui, il semblerait qu’il ait trouvé son bonheur au sein du label de Perc. C’est au sein de cette structure qu’il a sorti son premier LP il y a quelques semaines.

Au programme, 10 tracks oscillant de l’ambiant la plus glauque (Chemical Kenny) au banger lancinant à l’efficacité totale (Bad Blood). Même si on pourra regretter le manque de morceaux plus subtils servant à tempérer l’ensemble, il n’empêche que la cohérence de l’album est indéniable.

Bien sûr, le succès des morceaux présentés n’est pas dû au hasard : voilà plusieurs années qu’Ansome a laissé tomber les DAWs au profit de machines analogs plus propices aux lives : modulaires, samplers et boites à rythmes constituent désormais le quotidien du producteur, quotidien dont il dispense parfois ses fans avec quelques vidéos aux travers desquelles transparaissent la passion de son art. Et c’est justement ses live sets qui justifient sa récente célébrité: chaque prestation est quasiment unique et toujours efficace. En plus ça change des djs sets…




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre